Que penser de la formation Blogueur-Pro d’Olivier Roland?

Je m’aperçois que l’initiative professionnelle d’Olivier Roland fait couler pas mal d’encre, et délie un certain nombre de (mauvaises) langues sur la blogosphère actuellement (cela a même fait l’objet d’une parodie que j’aurais pu trouver critique si au moins elle avait été drôle…).

De quoi on parle?

Olivier écrit un blog, qui démarra sous forme de challenge personnel puis se poursuivit sous forme d’une première formation-coaching « Agir & Réussir » qui consistait à accompagner des gens qui souhaitaient créer leur entreprise. Puis vint la formation (e-learning) « blogueur-pro. »

Olivier, dont j’avais l’image d’un garçon propre et discret a cédé aux sirènes du marketing pour buzzer autour d’un peu de sensationnel, les doigts de pieds en éventail sur une plage, une Piña Colada dans une main et l’autre sur le trackpad d’un ordinateur portable. Entre ça et l’image du blogueur ultra geek dans un bureau sur-équipé (4 écrans pour seulement 2 yeux + un fauteuil que n’aurait pas renié Han Solo dans son Faucon Millenium + une consommation en café équivalente à celle d’une famille colombienne au complet), il y a sans doute un juste milieu.

La « promesse » d’Olivier est de faire de ses élèves des blogueur-pro avec un revenu (je n’ai plus le terme exact, il s’agit sans doute plus précisément de CA) mensuel de 2000€.

Pourquoi j’ai acheté cette formation?

J’ai de par le passé souhaité une rupture avec la vente de mon précédent magasin. Tentatives de reconversion: d’abord dans une activité (paramédicale toujours) d’exercice libéral et fortement rémunératrice (fort heureusement, pas de décision d’installation au terme de mon processus de formation terrain: clairement pas en accord avec mes aspirations), puis dans une activité de marchand de biens (j’y reviendrai dans des billets en préparation).

Actuellement et parce que l’oisiveté ne peut se vivre qu’avec de l’argent (qui a dit qu’on reparlait d’indépendance financière…!?), j’ai replongé pour ouvrir un nouveau commerce. Même constat personnel que l’opérationnel ne m’intéresse pas. Et à nouveau une quête personnelle pour trouver d’autres voies de développement professionnel.

Mon goût pour l’écriture, pour l’échange et pour exposer mes pensées m’ont fait reconsidérer avec sérieux « l’option blog. » Il s’agit surtout pour moi de résoudre une équation à 3 variables: m’épanouir dans mon travail – me libérer de mes contraintes (temps, lieu) – me créer une source de revenus récurrents.

Le matin de l’ouverture de la vente, dans le trajet qui me menait jusqu’à mon magasin, j’ai réfléchi à l’élément déclencheur: le prix. Olivier, avec son super-lancement, avait appâté ses chalands par des bonus offerts aux plus prompts à l’achat. Pas question de procrastiner! Je m’étais fixé un seuil à 2000€, imaginant en mon for intérieur que cette formation serait peut-être limitée dans son nombre de participants (où qu’Olivier eusse des chevilles hyper-enflées comme un certain Marketeur Hexagonal…) et qu’un prix facial de 5000€ ou plus me dissuaderait de facto, ou imaginant à contrario un prix de 300€ pour quelques vidéos vite et mal torchées qui n’amèneraient pas davantage de plus-value à l’ebook. Finalement, j’avais vu juste, preuve que je ne suis pas trop mauvais en fixation de prix (tout entrepreneur se doit de maîtriser cet « Art », au moins pour son business!). J’ai hésité une fraction de seconde, vite balayé par 2 « garanties » percutantes: celle d’un remboursement si l’objectif de gagner 2k€/mois au bout d’un an n’était pas atteinte, et celle du satisfait ou remboursé à l’issue des premiers cours.

Vers une semaine de 4h à la Tim Ferriss?

Le but ici n’est pas de lancer un énième débat autour de ce livre, ni même autour de son auteur. J’ai apprécié sa démarche, de par le rêve qu’il procure, et surtout de par l’accession possible pour tout un chacun à ce rêve. J’aimerais l’imiter pour ses challenges ou simplement pour pouvoir rouler dans la même auto que lui…

Ayant eu une éducation basée sur un certain nombre de valeurs, notamment celle du travail, mon ambition n’est pas que ça me tombe tout cuit dans la main. Le blogging pro représente pour moi 2 opportunités: la possibilité matérielle de mener en parallèle d’autres projets, qu’ils soient personnels (blogueur-pro permet d’avoir infiniment plus de souplesse quant à son temps ou sa situation géographique, même si – ne soyons pas dupes ou naïfs – cela impose une grande rigueur dans son emploi du temps, pour justement ne pas procrastiner), ou qu’ils soient professionnels (en me libérant de l’item « revenus », je pourrai me concentrer sur des projets à plus long terme permettant de générer du capital).

Ma stratégie repose sur l’élaboration de 3 blogs (thématiques totalement différentes), dont l’un est déjà existant (le premier qui me dit « c’est quoiiiiii? » prend une beigne!). Hors de question pour moi en revanche d’y traiter des sujets aussi creux que certains (que je ne citerais pas…) dont même la publication sur Facebook serait jugée banale (et pourtant, dans le genre « il est 10h17, je fais caca et je suis fatigué mais je vais tout de même jouer à une appli-jeu débile » il y a pas mal de prétendants). Pour alteriche.com, je me suis fixé un objectif ambitieux, à savoir « le plan 222: » 2000€ de CA mensuel en 200j grâce à 2h/j de travail.

Quelles limites au système?

La première limite comme toute formation est de transcrire en pratique ce qu’on apprend en théorie. Vous avez beau suivre des cours de sport de combat, le jour où vous vous retrouvez face à une bande menaçante en pleine rue, ce n’est plus la même limonade… Cela nécessite donc du temps pour bien absorber la formation, pour l’assimiler et pour ensuite l’appliquer. Olivier a l’intelligence de livrer les modules vidéo au fur et à mesure: d’une part pour ne pas avoir la tentation de commencer le livre par le chapitre de fin, d’autre part pour réellement plancher sur les exercices entre 2 vidéos (plutôt que d’enchaîner le visionnage à la chaîne).

J’ai créé ce billet pour répondre indirectement à un commentaire de Jon du blog inthehood.com. Bonne idée de recensement le plus exhaustif possible des blogs à thématique « argent. » Cependant je pense que beaucoup ne parlent pas de sujets de fonds. C’est pour moi la principale limite au système: à trop vouloir gagner de l’argent avec son blog, certains se sont enfermés dans une politique de ne parler qu’eux, de leur trafic qui augmente (publications pitoyables tous les mois des graphiques Analytics… no comment) ou encore de leurs revenus qui bondissent de 250 à 450€ grâce à AdSense (no comment, bis repetita). La niche du marketing sur internet via le blog me semble très très très chargée ces temps-ci…

C’est la seconde limite: peut-on gagner de l’argent en cherchant de l’or ou en vendant les pelles? Une bonne proportion (dont Olivier) ont clairement choisi de vendre les pelles où aspirants chercheurs d’or. Pas de mal ni de honte à ça (et je m’oppose vivement aux détracteurs qui le lui reprocheraient!). La seule, vraie et unique question, c’est… y a-t-il de l’or quelque-part ou n’est-ce qu’une chimère pour ceux qui veulent devenir blogueur-pro…?

31 commentaires

  1. Oui il est possible de gagner de l’argent avec en vendant des pelles et des pioches. Après tout , il s’agit bien du meilleur modèle économique depuis toujours, pensez y un instant avec quelque exemples :
    –> l’ancetre « page jaunes » n’a jamais rien vendu d’autres aux pro que des pelles ( achetez mon espace = + de traffic)
    –> Google est le plus gros vendeur de pelles et pioche au monde..comme groupon…meetic ect…..devenez juste une plateforme, un intermédiaire, un véhicule, qui offre des outils pelles, du conseil et du savoir pioche!

    Oui, il y a de l’or quelque part pour 5 % d’entrepreneurs déterminés mais
    des chimères pour 95% de rêveurs, comme toujours et pour toujours.

    Au final, internet ou pas internet, vieilles école ou nouvelle économie, la vérité et tout simplement d’investir en soi pour gagner sa liberté pro ou son style de vie, et ça marche !

  2. Je fais partie de cette formation et pour l’instant, en tant que novice el la matière, j’en suis satisfaite
    – cours réguliers
    – cours relativement simples
    – différents types de supports pédagogiques
    – une émulation de groupe croissante
    – du rêve ! A nous de saisir ou non l’opportunité et d’en faire le notre
    – un suivi sur 7 mois voir plus
    – une liberté de suivi: à notre rythme!

    une formation est réussie à partir du moment ou on arrive à mettre en pratique ce que l’on apprend pour atteindre nos objectifs
    pour l’instant j’arrive à appliquer…. Pour l’atteinte de mon objectif, je ne sais pas encore!

    Karine
    http://zenetperf.over-blog.com

  3. Effectivement tu poses les bonnes questions. La question des pelles et des pioches est essentielle.

    Peut-on soit même réussir via cette méthode sans vendre du « comment s’enrichir » aux autres ?

    Je suis toujours suspicieux quand quelqu’un veut m’aider à reproduire son succès pour mon compte. Car il se crée une concurrence, même si c’est payant, ce n’est pas forcément sage à long terme (sauf si effectivement on vend des pioches mais encore.. on contribue à mettre sur le marché plus de vendeurs de pioches). Si la méthode est si rentable que ça, pourquoi il (je parle en général pas seulement d’Olivier) ne l’applique pas lui-même sur toutes les niches de marché qu’il peut trouver ?

    Je suis curieux de voir la suite de ton plan.

  4. Merci pour vos commentaires.

    @Pascal:
    Certes la facilité est de vendre les pelles et pioches mais si on suit ce modèle, on se retrouvera avec d’innombrables coquilles mais… vides!
    Je suis entièrement d’accord sur « l’investissement en soi », mais à chacun d’y mettre les outils qu’il jugera (à tort ou à raison, on apprend aussi de ses erreurs) les plus efficients pour lui-même.

    @Karine:
    Welcome collègue 😉
    L’un des points de « limite » que je n’ai pas évoqué, c’est la revendication d’Olivier de s’adresser à « n’importe qui. » Ca ne me gêne pas que sa formation soit aussi destinée à des gens moins diplômés, moins expérimentés ou moins vifs que d’autres (qu’on soit bien d’accord Karine, je ne parle ni de toi, ni de moi, je m’exprime au sens large) mais je lui en voudrais d’avoir « sous-dimensionné » la formation pour cadrer avec ce point précis. Trop tôt pour émettre un jugement.

    @Jon:
    Je suis d’accord avec toi sur tes suspicions mais prend l’exemple du commerce physique: de la franchise par exemple.
    Si seule la franchise rapportait de l’argent, il n’y aurait que des franchiseurs, et pas de franchisés! Bien entendu, je suis le premier à dire que celui qui s’enrichit, c’est le franchiseur et non le franchisé, mais Olivier Roland n’affirme pas que nous allons comme lui générer 10 à 13k€ mensuels mais 2k€. C’est honnête et à nouveau: ceux qui pensent y arriver pratiquement sans sueur, par des formules magiques qu’un gourou leur inculquerait en vidéos, ceux-là se trompent lourdement.
    Par ailleurs, je prendrai l’exemple d’Olivier Seban: les mauvaises langues persistent à penser que s’il gagnait vraiment du pognon en immobilier et en Bourse, il ne « s’embêterait » pas à faire des bouquins ou des formations. Pourquoi se priverait-il de ces effets de levier?? 30 stagiaires à 500€ moins les frais (salle, repas, ingénierie, paperasse, imposition…etc), je vous laisse faire le calcul mais la somme est rondelette…
    Certains blogueurs ont DEJA bien réussi sur d’autres niches, comme la séduction, le coaching, la vente d’objets physiques…etc. Le point commun est que le site agit en tant que « rabatteur » (pour la vente d’autres produits) et non comme cash-machine qui une fois en place suffirait à produire de l’argent pendant que le blogueur dort!
    dire que il fait des formations, il vend des bouquins et il continue malgré tout à gagner du pognon dans l’immobilier ou la Bourse. L

  5. Hello, moi je n’ai pas souscrit à la formation d’Olivier mais j’avoue que ça m’a titillé. Je crois que la raison pour laquelle je ne l’ai pas fait est qu’il en a beaucoup dit dans ses vidéos de présentation et j’ai eu peur d’être déçu en découvrant des redites ou des choses vues sur d’autres blog marketing.
    Comme tu l’as dit, la sphère webmarketing bouillonne en ce moment et on trouve des tas d’info partout.

    @Jon, je pense que si le projet est bien réfléchi avec une vrai demande, par exemple créer un blog sur la petite enfance développant autour de la vie du bébé, il doit être possible de monétiser facilement ce blog via l’affiliation ou même la rédaction de bouquins, vente de vêtement, accessoires ou autre. Bref c’est juste un exemple pour dire qu’il n’y a pas qu’en parlant d’argent qu’on peut vendre des choses. Olivier ne dit pas, « plagiez moi bêtement », il demande de trouver un sujet (une passion) et d’y appliquer sa méthode de développement. Pourquoi il n’applique pas sa méthode à toute les autres niches lui même ? simplement parce que ça prendrait un temps dingue, le job de blogueur-pro est bien plus chronophage et addictif que 4h / semaine.

    Enfin @Karine, un des conseils d’Olivier dans sa première ou 2em vidéo gratuite n’est-il pas d’avoir son propre blog chez un vrai hébergeur avec un vrai nom de domaine ? c’est quoi ce over-blog ?? 🙂 je te taquine, je te souhaite une bonne réussite et à Fed aussi.

  6. Ouaip, la comparaison avec le système franchisé/franchiseur est intéressante.
    Y a quelques différences :

    – le franchiseur gagne aussi de l’argent quand le franchisé en gagne (puisqu’il continue à payer le droit d’utiliser la franchise et tout ce qui va avec) – Dans le système « blogguer pro », le vendeur de pioche gagne de l’argent simplement en donnant le manuel d’utilisation des pioches si ca marche tant mieux pour vous, sinon il a gagné de l’argent quand même. Il ne partage pas le risque, mais promet quand même monts et merveilles.

    – le franchiseur a intérêt à ce que le franchisé gagne du fric et ne fasse pas n’importe quoi : c’est SA marque après tout. Là il y a un enjeu de réputation mais comme ce n’est pas des blogs d’Olivier Roland (ou peu importe qui est la « marque » qui vend ces formations) qui vont être ouverts.. Chaque blogueur recrée sa « marque ».

    Le cas SEBAN aussi est instructif. Bien sûr que lui aussi gagne beaucoup d’argent en vendant des formations (des pioches quoi ;-).. et que ca ne l’empêche pas de continuer à s’enrichir dans l’immobilier ou en bourse mais à un moment.. c’est quoi l’intérêt ? Quand t’as plusieurs millions de patrimoine, pourquoi continuer à en vouloir toujours plus et ne pas simplement s’arrêter pour en profiter (et faire des paniers en osiers tressé par exemple ?)
    ou alors c’est qu’il n’est pas si riche que ça et on en revient à ce que dit la critique.

    Si j’en reviens à Olivier Roland, on pourrait lui reprocher la même chose car ce n’est pas son blog des livres pour changer de vie qui lui fait le gros de ses revenus, contrairement à ce que certains messages subtilement subliminaux peuvent laisser penser, c’est bien les programmes de vente de pioches comme « agir et réussir » et « bloggeur pro ».
    Qu’il gagne de l’argent en vendant des formations n’est pas un problème, c’est plus ce qu’il dit pour le faire (ce « faites comme moi » qui teinte tout son discours et qui me semble limite… un peu comme le vendeur de chez Darty qui essaie de te faire croire qu’il a la même machine à laver chez lui que celle que tu es en train de regarder).

    Sur le reste, on est d’accord.

    @Ludo : oui je dis pas le contraire, il y a même des marchés bien plus larges et intéressants que la niche des naifs qui veulent gagner du pognon sans travailler sur le web. (j’en fais partie mais si des fois je me demande bien ce que je fous là)

    Le coup d’appliquer sa propre stratégie pour développer d’autres sites me parait plus intéressant personnellement que de vendre des formations aux autres pour qu’ils le fassent.
    Ne pas le faire n’est pas une question de temps car il pourrait déléguer. Il suffirait de mettre 10 mecs en batterie à créer des blogs pro sur des niches selon sa méthode. L’avantage de payer des gens pour le faire est qu’il garde toute la valeur crée pour lui (et quand c’est en place, si c’est vraiment une routine, il n’a plus besoin que de payer des gens pour entretenir – donc super rentable). L’inconvénient c’est que c’est Lui qui prend le risque (risque que les niches ne soient pas si rentable que ça ou que sa méthode ne soit pas si efficace par exemple).

    Si j’avais mis au point une méthode qui me permet effectivement de faire 2000 € de CA pour 2h de travail/jour, je ne me casserais pas le cul à faire des formations sophistiquées et des pitchs de ventes incroyables pour les aider à faire comme moi. J’essaierais plutôt de dupliquer ça à plus grande échelle sur d’autres niches. Et tous ceux qui veulent faire comme moi, j’essaierais plutôt de leur rendre les choses difficiles.

    En plus à long terme, c’est idiot car il ruine le plan.. quand tout le monde sera faire des blogs sur la petite enfance pour reprendre ton exemple, la compétition sera plus dure et même les premiers arrivés en chieront.

    Pourquoi Cdiscount ou Amazon par exemple ne vendent pas des formations au e-commerce ? Ou Toyota des méthodes pour faire des voitures ? Ou MacDo un manuel pour ouvrir sa chaine de resto ? Je prends des exemples connus mais tu peux répéter le truc à n’importe quel échelle (pour le boulanger de ton quartier ne te vend pas une méthode pour faire du bon pain pas cher ?).. parce que c’est LEUR business et qu’ils ne veulent pas que tu viennes jouer sur leurs platebandes.

    sinon je t’ai rajouté dans ma liste 😉
    http://www.inzehood.com/lincroyable-liste-des-blogs-de-la-thematique-gagner-de-largent/

  7. @jon : héhé cool, merci pour le backlink même si je ne m’identifie pas vraiment a toute ces personnes qui donnent des conseils sur l’argent. Moi je me lance dans le domaine de l’achat groupé en ligne.
    C’est vrai que ça peut générer des revenus en ligne mais ça va être loin d’être des revenus « passif » y’a du taf en perspective (jette un oeil sur mon dernier article ou j’en dis plus sur le projet : http://cresusproject.com/2011/03/leve-de-rideau/ ), mais c’est vrai que le thème de gagner de l’argent en ligne par l’affiliation (entre autre) est là. La communication par le biais d’un blog est là aussi.

    Si non pour le reste je suis assez d’accord avec toi, j’aurais engagé des gars qui auraient fait le taf. Mais je pense que sa méthode est plus rapide pour générer un magot rapidement (1 million d’€ en 6 mois) ça le fait.
    Mais Olivier Roland n’a rien inventé, les blogs thématiques existent en France depuis des lustres. Suffit de regarder les blogs du social Media Group. J’avais lu un article (sur un journal papier) sur Christophe Labédan qui a fondé ce réseau et qui espérait en 2005 ou 2006 réaliser 250 000€ de CA/an avec la pub si ma mémoire est bonne. Et déja a l’époque il expliquait qu’il délégait a des rédacteurs indépendant et ventait les mérites du télétravail. Bref un précurseur.

  8. @Ludo : je devrais peut-être venir te répondre sur ton blog plutôt qu’ici non ?

    Ca me soule, c’est loin.

    Ma liste est assez large, pas uniquement ceux qui « donnent des conseils » mais aussi ceux qui racontent leurs aventures, qui donnent des méthodes, ..

    Non Olivier n’a rien inventé. Même pas le fait d’en faire une formation packagé, même pas son pitch commercial.. tout est importé des blogueurs US.
    Je suis pas sûr qu’il arrive à génèrer 1M d’€ en 6 mois.. ca me parait énorme. Et s’il y arrive c’est que du CA, pas de l’argent qui rentre directement dans ton patrimoine.

    Quant à ton plan d’affiliation d’achat groupé, moi je trouve ça assez malin. Ca pourrait devenir passif (ou quasiment) à moyen terme si tu goupilles ça bien, je pense. Mais y a forcément du taf à la base.

  9. Personnellement je ne sais pas que penser de la formation d’Olivier. Cela serait sympa d’avoir des retours de personnes ayant acheté la formation.

  10. Que du bonheur….
    Une synthèse pertinente et passionnante de tout ce que j’ai appris pendant
    plus de 2 ans…
    A mon sens …c’est un créateur….d’experts…..
    Et pas seulement sur le blog…
    mais dans tous les domaines qui vous passionnent…. vous…
    un révélateur de talent….
    même ceux dont vous ne soupçonniez même pas l’existence…

    Ces talents que vous gardiez en vous et qu’olivier vous amène à découvrir….

    mais chut! ….. on voudrait bien le garder un peu pour nous…
    ne le racontez pas sous tout les toit….
    Gardez tout cela pour vous…..
    Je ne vous ai rien dit….

  11. bon il serait temps de re-sortir de ton trou man.

  12. En tous cas ce(s) mec(s) ont du talent, c’est certain et tant mieux s’ils gagnent de l’argent. Je n’ai pas franchi le pas, mais j’ai suivi plusieurs lancements orchestrés dans la lignée (le 1er pour moi était celui d’Aurélien Amacker), leur maillage d’affiliation, etc et je trouve cela intelligent. Merci pour ton article intéressant & agréable à lire.

  13. @Laurent: merci du compliment 🙂
    Je suis en revanche beaucoup beaucoup plus pondéré. Je t’invite à lire cet article:
    Ces mecs ont un talent: celui de savoir manier aweber. Ils gagnent de l’argent et je serai bien le dernier à le leur reprocher. En revanche sur le fond, je suis beaucoup plus sceptique: pas sur le fait de copier-coller des méthodes américaines (après tout si ça a fait ses preuves, why not?) mais sur le fait d’avoir une promotion à la limite du fallacieux (le mimi-le rara- le clecle, c’est le miraaacleuh!).
    Pour info, j’ai aussi souscrit à la formation « travaillez en slip » (entre autres) de Jean (Web Marketing Junkie):
    C’est d’ailleurs très intéressant de comparer les approches, que ce soit dans le contenu et dans la façon de la commercialiser.

  14. Voilà un article intéressant. Je ne suis pas blogger pro (pour le moment). J’ai à un moment suivi les raisonnements de d’Olivier pour me convaincre d’acheter sa formation.
    Je suis personnellement convaincu que le blogger pro peut gagner des euros sans avoir à vendre des pelles ou des pioches. Une des raisons qui ont provoqué chez moi la non-adhésion à la formation d’Olivier est l’insistance sur le pourquoi et les biens faits de son produit pour l’avenir et offres de cadeaux pour l’achat. Cela m’a rappelé l’époque de la vente directe où vous receviez deux tonnes de mots dans une lettre vous offrant une quantité de choses à condition que vous achetiez. Je trouve personnellement que ce genre de procédé est caduc et trop agressif. Je sais je vais certainement blesser quelques-uns, j’en suis désolé car ce n’est mon objectif.
    Je vis dans le pays ou soi-disant toutes ces méthodes ont été inventées. Si cela est vrai alors il y a eu soit une mauvaise compréhension ou mauvaise traduction. Tous les blogs ou autres publicités pour vendre leurs pelles ou pioches sont comparatives, vous parlent de ses concurrents et de leurs différences. Ceux qui ne le font pas ne s’en sortent pas ils disparaissent.
    Il y a et il en aura de plus en plus d’or à trouver dans la toile mais de forme et manière différente. La vérité c’est qu’il faut être dedans.
    Je suis persuadé que sa formation est surement valable et peut-être excellente mais l’approche m’a gênée par le manque de références face aux concurrents.
    Merci pour cet article car je le trouve excellent

  15. @Carlos:
    Merci de ton commentaire. Je partage ton analyse face à cette déferlante de blogueurs vendant leur méthode sur la trame que tu décris. Cela m’exècre, je n’ai pas honte de le dire.

    Je pense malgré tout qu’il faut aller plus loin que la première impression. La formation d’Olivier comporte à mon sens certains défauts (notamment liés à sa volonté d’automatisation à l’extrême) mais elle est exhaustive et surtout parfaitement accessible pour un complet béotien en informatique. C’est un sacré budget, et on ne l’achète pas « pour voir ». Ce prix important a concouru en ce qui me concerne à en avoir une image d’un produit haut de gamme, fiable et efficace: le contrat me paraît rempli et si on me pose la question, je conseillerais la formation.
    Perso, tout est parti de son ebook que j’ai trouvé exceptionnel avec l’envie d’avoir encore plus de contenu!

    Peut-être y en a-t-il d’autres tout aussi bien et moins chères (?), peut-être y en a-t-il de meilleures, plus pointues, plus abouties, plus novatrices ou simplement plus « sur-mesure » pour chacun (?). Je l’ignore, il faudrait toutes les tester…!
    Je t’invite à suivre: 4h18.com, un blogueur qui n’a pas la langue de bois, fustige quelque peu certains vendeurs de poudre aux yeux. Il avait fait un excellent billet étayé mais que je ne retrouve plus (sans doute supprimé…), plus percutant que cette vidéo à la limite de l’aigreur (mais a-t-il vraiment tort…!?).

  16. Bonjour,

    Merci pour cet article.

    J’ai acheté la formation d’Olivier Roland et je pense qu’elle convient à des personnes passionnées et très persévérantes. Certes, cela m’a demandé un investissement, du temps, mais j’ai le sentiment d’avoir beaucoup appris et d’avoir progressé. Je ne gagne pas encore ma vie avec mon blog mais comme je suis passionnée, je garde foi pour y parvenir et apporter ma pierre à l’édifice de la blogosphère 😉

    Claire

  17. Merci de ton commentaire et félicitations pour ton blog (en tout cas le design, je vais me plonger plus sur le contenu asap).
    La formation d’Olivier possède de nombreux points forts et de nombreux points faibles. La vraie question concerne je pense le coût: vaut-elle ces 2000€? Stricto sensu, en terme de contenu, de MAJ et d’interactivité, la réponse est clairement non.
    En revanche comme tu le suggères, il faut poser la question autrement: non pas en terme de coût mais en terme d’investissement, et donc de retour sur investissement. Malheureusement je pense que pour la plupart des élèves, là aussi la réponse est non (et encore sans parler de la majorité qui abandonne en cours de programme). L’autre question serait donc: quel autre programme me permettrait un résultat similaire avec donc un meilleur rapport qualité/prix? Et le corollaire: une formation moins chère (ou une autre formation, sans même parler du prix) aurait-elle des résultats aussi rapides, aussi pertinents que blogueur-pro? Il faudrait suivre (ou au moins connaître) toutes les autres formations concurrentes pour répondre mais instinctivement je placerais blogueur-pro au sommet 😉

  18. Bonjour,

     »
    Olivier Roland n’affirme pas que nous allons comme lui générer 10 à 13k€ mensuels mais 2k€. C’est honnête
     »

    Environ 20 mois plus tard cette promesse est-elle tenue ?

  19. Une jour, un grand peintre (Dali ou Picasso) a dessiné sur la nappe du restaurant un croquis en 2 minutes. En quittant la table, un copain déchire le morceau de nappe. Le grand peintre lui dit : « tu me dois 10 millions $ ». Le copain s’exclame devant le prix, ce à quoi il s’entend répondre : « il m’a fallu 2 minutes pour faire ce croquis mais c’est le résultat de 50 ans de travail ».

    Nous avons tous des pelles et des pioches. Pourquoi ne fabriquons-nous pas notre maison ? Ce serait moins cher que prendre un maçon (quoique…).

    Dans le domaine du conseil et de la formation, le prix s’établit dans le marché en fonction de la valeur réelle apportée. Notre prix s’ajuste aussi en fonction de la valeur perçue : constat parfois difficile, le marché fonctionne comme cela. Tout le monde n’est pas Dali ou Picasso.

    Je suis blogueur depuis 2004 (consultant en management par ailleurs). Mon blog initial était rustique (300 articles publiés quand même), la formation d’Olivier m’a permis de faire un blog professionnel. Si toutes les informations sont probablement disponibles partout sur la toile, c’est une méthode et une énergie qu’on achète.

    C’est la même chose que pour n’importe quel achat : le produit est une chose, l’accompagnement, les conseils, la valeur ajoutée sont des compléments essentiels. L’économie moderne se développe d’ailleurs sur ces apports intangibles : apporter de la valeur, c’est la priorité.

  20. Victor Sradek dit:

    Moi, j’aimerais tout simplement connaître les moyens techniques de faire un blog. Est ce qu’il existe suffisamment de ressources sur le web pour se débrouiller et construire son blog ? (sur le plan technique)

  21. Bonjour,
    je regarde régulièrement le contenu gratuit de Olivier Roland et LMF car je trouve ca intéressant. Je n’ai pas acheté leur formation mais j’ai acheté celle de David Jay, car sa formation en plus de la vidéo reprenait des points importants de celle de OR et LMF. Je prend le temps de suivre ces 3 là car je pense que 90% des autre reproduisent ce qu’ils ont appris avec ces 3 là. Ce que l’on apprend avec OR ou LMF n’est pas nouveau , cela existait déjà (SPIN, AIDA, Ocean Bleu…) chez les marketeurs mais comme ces derniers aiment bien qu’on ait besoin d’eux, il rendait cela compliqué et inaccessible. Avec OR et LMF c’est pédagogiquement plus accessible, bien structuré et applicable par tout le monde. Je comprend que certains marketeurs n’aiment pas ca.
    La pelle et l’or, certaines grosses sociétés vous vendent les deux. Ils vous vendent par exemple une formation en relation client, le CRM et vous proposent même de l’utiliser à votre place pour vous dans un de leur centre de relation client. ALORS, ne vous contentez pas de vendre les pelles. Vendez la pelle, le guide pour utiliser la pelle, le produit pour nettoyer la pelle, l’étui pour ranger la pelle et proposer même de chercher l’or pour le client !!!

    Hervé

  22. Bonjour,

    Un nouveau lancement de Blogueur pro se prépare…
    Pourrait-on avoir des retours de ceux qui ont suivi la formation ?

  23. Même question que Thierry…

    J’aimerais des retours pertinents et critiques, pour savoir si vraiment les points qui m’agacent dans le discours d’Olivier Roland vont être rédhibitoire ou non….

  24. Que se passe t’il ? la censure est-elle de mise sur ce blog ?
    Je ne vois ni mon commentaire posté hier, ni celui de Lyjazz qui a été posté aujourd’hui…

  25. Merci de ne pas tenir compte de mon commentaire précédent, tout est rentré dans l’ordre. Désolé.

  26. Ca y est, le lancement est en ligne.

    Mais quelle surprise, il n’y aura pas plusieurs vidéo de vente mais une seule scindée en plusieurs morceaux sur la même page.

    Cela va à l’encontre de tous les principes d’un lancement orchestrés, tel que l’enseignent le MF et David Jay.
    Qu’est-ce qui lui a pris à Olivier Roland sur ce coup ? ..
    Est-ce qu’il sait d’avance que son lancement va être un flop et il tente le truc de la dernière chance ?

    C’est à croire si on regarde ce que sont prêts à donner ses affiliés (cités plus haut) pour espérer quelques commissions.

    Le MF offre 16987 € de bonus et David Jay 4792 € !

    A la limite, Blogueur pro vaut le coup uniquement pour les bonus offerts par les uns ou les autres.

  27. Bonjour,

    j’aimerais également avoir des retours sur cette fameuse formation. Si quelqu’un passe ici, welcome !

  28. Bonjour,

    Pourquoi n’y a t’il pas de retour sur la formation « Agir et Reussir » d e OR? Je sollicite l’avis de quelqu’un qui a fait sa formation, SVP Merci!!!

  29. bonjour
    moi j’ai adhéré à sa formation et après 25 jours j’ai demandé la mise en place de la garantie, soit le remboursement de la formation (2000 euros).
    J’ai trouvé la formation très pratique et réaliste, assez technique par moment, mais éloigné de ce que je veux vraiment faire professionnellement, d’où mon arrêt de cette formation.

  30. Hello,
    Les questions que tu poses sont intéressantes et donnent matière à réfléchir ! J’ai toujours été sceptique sur le fait d’acheter une formation en ligne. Cependant, j’ai été plusieurs fois sur les blogs d’Olivier Roland et je trouve que les conseils qu’il donne sont quand même bons.

  31. Bonjour Laurent

    Peux-tu détailler s’il te plaît les raisons de ton ressenti sur l’éloignement que tu parles ?

    A plus
    Evan

Participez aux commentaires, vous avez sans doute aussi des choses intéressantes à raconter!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*